• Ma contribution pour moins de déchets ménagers

    En 2015, j’ai commencé à vouloir produire moins de déchets, si l'objectif zéro déchet de Béa Johnson est assez difficile a atteindre lorsque toute la famille ne contribue pas à ce défi, j'ai décidé de réduire mes propres déchets tout en commençant par ne plus utiliser de cotons démaquillant jetables mais bien des lavables (je t’en parlais ICI). Cela représente une économie de déchet assez importante lorsque tu utilises au minimum 3 ou 4 cotons par jour.

    Ensuite, comme je constatais que mon corps rejetait les protections féminines, j’ai osé franchir le pas et je suis passée à la cup menstruelle. Je ne vais pas faire un long discours sur l’utilisation de la cup car de nombreuses bloggeuses en ont très bien parlé. Si tu reviens d’un séjour de 2 ans sur Mars ou si tout simplement tu ne lis pas tous les blogs de l’univers, je te conseille de lire ICI ce qu’est la cup menstruelle.

    Je l’ai facilement adoptée et maitrisée. Economie d’une dizaine d’euros par mois et encore moins de déchets dans ma poubelle.

    En ce début d’année, j’ai décidé de m’attaquer aux mouchoirs en papier et serviettes de cuisine de type essuie tout ou sopalin pour les lectrices françaises. Je ne sais pas qu’elle est votre consommation de ce fameux rouleau qui sert à tout dans la cuisine mais chez nous c’est au minium 3 rouleaux par semaine. Il sert aussi bien de mouchoir de secours que de serviette de table ou pour ramasser les déchets dans les assiettes.

    La première étape a été de ne pas acheter de mouchoirs jetables et de passer au bon vieux mouchoir en tissu lavable… tu sais ce grand tissu carré utilisé par nos grands parents. Comme j’ai commencé l’année en étant enrhumée, j’en ai utilisé quelques uns. L’objectif de cette année est de faire passer toute la famille au mouchoir en tissu. L’homme est déjà un utilisateur convaincu depuis de nombreuses années. Pour le petit homme, je compte soit en acheter avec des motifs qui lui conviennent ou recycler un ancien drap de lit.

    Quant au papier essuie tout ou sopalin, il n’a pas encore totalement quitté ma cuisine mais je ne mets plus un carré par personne à chaque repas car j’ai recyclé un drap de lit qui ne convenait plus en serviettes de table.

    Je t’explique dans un prochain article comment donner une seconde vie à un vieux drap de lit

     

    « Entrez dans le monde, le rêve de Geraldine GonzalezEn ce début du mois de janvier, j'ai vu, j'ai lu »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 17:35

    M'y voilà enfin sur ton article zérodéchet. Bon, le seul point où je devrais me sentir concernée ce sont les mouchoirs et c'est aussi le seul pour lequel je ne suis pas d'accord. Un mouchoir en papier, on se mouche dedans une fois et on le jette avec tous les microbes et dégueulasseries qu'il contient. Un mouchoir en tissu, tu te remouches dedans toute la journée et c'est dégueu! Et rien qu'à l'idée de mettre un mouchoir tout collé de morve à laver avec mes slips et autres serviettes de bain, draps,... beuuurk! Alors pour ma part, je vais faire ma forte tête et continuer à utiliser et  jeter des mouchoirs en papier, ce qui n'enlève strictement aucun intérêt à ton article et à l'orientation indispensable vers le zérodéchet, of course!

    Merci pour ton blog et tes articles bien utiles ;) 

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 19:23

        Coucou, merci pour ton message. Je rejoins ton avis sur le beurk beurk du mouchoir en tissu. En fait, je commence par un coin et puis je continue à me moucher en évitant le coin déjà utilisé. Bref, ce n'est pas ce que je préfère mais quand tu vois le nombre de mouchoirs en papier utilises dans une famille nombreuse comme la mienne en période rhume, c'est assez impressionant ;-)

    2
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 22:23

    Bien sûr, je comprends bien le dilemme! Là, on est obligé de choisir entre deux maux.

    Je veux quand même te rassurer un tout petit peu: je fais déjà beaucoup pour notre planète, mais comme je me dis que je peux toujours faire mieux, je lis sur le zérodéchet où je trouve plein de bonnes idées. Tout seul, on ne peut pas penser à tout. D'où l'intérêt de ton blog! Il m'a ouvert les yeux sur les mouchoirs en papier (ça ne m'était pas venu à l'esprit, ça!), mais c'est au-dessus de mes forces! Je me rappelle trop quand j'étais petite avec tous ces mouchoirs dégoûtants qu'on traînait dans nos poches et qui nous servaient autant de pansement pour une écorchure, que de gant de campagne (avec de la salive en guise d'eau) ou que de réservoir à morve / nid à microbes. beurk Alors pour les mouchoirs, je vais jouer mon Jocker! Mais au moins, grâce à toi, je le joue en pleine conscience.

    Bonne continuation dans ta démarche et pour ton blog. Je reviendrai te lire de temps en temps...

    Bonne soirée :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :